Binta Laly Sow à l’Etat : ‘’N’attendez pas qu’on meurt pour nous rendre hommage’’

La chanteuse de la musique pastorale Binta Laly Sow se dit étonnée de ne pas voir son nom figurer sur la liste des anciennes gloires culturelles devant bénéficier d’une indemnité mensuelle de 5 millions de francs guinéens.

Binta Laly Sow invite l’Etat à ne pas attendre qu’une gloire disparaisse pour lui rendre hommage.

‘’Nous aussi, nous avons défendu la culture guinéenne. Si vous récompensez les uns, il faut le faire pour les autres. N’attendez pas qu’on meurt pour nous rendre hommage’’, a-t-elle dit à l’Etat.

Au téléphone de nos confrères d’Œil de lynx, elle a déclaré vendredi qu’elle n’a pas été contactée jusque-là par le ministère de la culture pour bénéficier du soutien de l’Etat. ‘’Je ne pense pas qu’ils m’ont oubliée. Ils savent que Binta Laly est une artiste’’, a-t-elle souligné.

En 2015, Binta Laly Sow avait confié à VisionGuinee qu’elle a commencé la musique à l’âge de 13 ans lors des veillées nocturnes et travaux champêtres. Du haut de ses 75 ans, elle continue de bercer des générations, tout en espérant que l’Etat lui versera une indemnité mensuelle comme il le fait pour d’autres anciennes gloires.

Par visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :